L’UFE vous représente et vous accompagne

Association reconnue d’utilité publique, l’Union des Français de l’Etranger (UFE), est un réseau qui regroupe des Français, des francophones et des francophiles à travers le monde.
Elle leur assure un lien privilégié avec la France, défend leurs intérêts et leur apporte soutien et entraide au quotidien. Fondée en 1927, elle compte plus de 170 représentations animées par des bénévoles dans une centaine de pays. En Romandie, l’UFE Suisse romande vous accueille depuis 1976.

Son action se définit autour de 4 valeurs essentielles : l’accueil, l’entraide, la convivialité et le rayonnement.
L’accueil : premier pas dans le pays et premiers contacts avec ceux qui souhaitent nous rejoindre.
L’entraide : la main tendue entre ceux qui savent et ceux qui ont besoin d’être accompagnés.
La convivialité : ou le meilleur moyen de tisser des réseaux solides autour d’une activité culturelle, gastronomique, informative…
Le rayonnement : parce que chaque représentation de l’UFE est un petit morceau de France à l’étranger.




Histoire de l’UFE monde

Replaçons-nous dans le contexte, 1927, presque 10 ans déjà que la grande guerre est terminée. La France se remet doucement. La troisième République bat son plein, Gaston Doumergue, Président de la République inaugure le Boulevard Haussmann, le PIB de la France est de 390 milliards de Francs et Simone Veil vient de naitre…

Homme généreux et efficace, Gabriel WERNLÉ, journaliste franco-suisse, prend l’initiative en 1927, de fonder l’Union des Français de l’Étranger. Il demeure, jusqu’à sa mort, son animateur dynamique et obstiné.

Dès lors, de nombreux efforts sont déployés pour resserrer les liens entre les expatriés et la France, et pour faire reconnaître par les pouvoirs publics leurs droits à égalité avec ceux des Français de France.

L’UFE agit seule de 1927 à 1948. Elle travaille ensuite en liaison étroite avec les Sénateurs représentant les Français établis hors de France élus en application de la loi du 27 Octobre 1946, à l’élaboration de laquelle elle a pris une part essentielle. Elle pourra ensuite s’appuyer, à partir de 1948, sur le Conseil Supérieur des Français de l’Etranger (Assemblée des Français de l’Etranger), dont elle a, enfin, obtenu la création.
L’UFE est fière du chemin parcouru.

Reconnue d’utilité publique en 1936, seule association représentative des Français de l’étranger jusque dans les années 1980, l’UFE est donc à l’origine des fondements de tous les droits accordés à nos compatriotes Français expatriés. Pour l’anecdote, jusqu’en 1980, l’UFE figure sur la dernière page de tous les passeports Français comme l’organisme à contacter en cas de déplacement ou de séjour à l’étranger.

Notre association a fêté ses 90 ans d’existence. Aujourd’hui comme hier, elle s’attache à défendre les droits de tous les Français, qu’ils soient expatriés ou durablement implantés à l’étranger. Notre fondateur, Gabriel Wernlé, serait fier des avancées obtenues et du chemin accompli pour obtenir la reconnaissance de ceux que l’on appelait à l’époque les Français du dehors et qui forment aujourd’hui une communauté à part entière, vitrine de notre pays à l’étranger. Cette communauté, active au service de la France, est aujourd’hui reconnue puisque représentée dans les deux chambres parlementaires.
Notre mission ne s’arrête pourtant pas là et l’UFE continue à écouter nos compatriotes établis hors de France et à répondre au mieux à leurs attentes et à leurs préoccupations.
Elle poursuit son action à long terme, que ce soit dans les domaines de la protection sociale, de l’enseignement, de la sécurité des Français de l’étranger, de la fiscalité, de l’exercice du droit de vote ou de la nationalité …
L’UFE est un porte-parole du terrain auprès de l’Ambassade et du Consulat comme auprès des pouvoirs publics en France. Son rôle de relais auprès des populations locales est important, particulièrement en ce qui concerne la sécurité des Français.

L’UFE est une association reconnue d’utilité publique. Elle est membre de droit de la Commission Nationale des Bourses scolaires. En Suisse romande le Président de la représentation assiste aux différentes commissions consulaires, il y représente l’association. L’UFE apporte comme plus-value la voix du terrain et sa connaissance des dossiers au quotidien.

Le Siège à Paris répond aux questions de tous les membres de l’association et intervient si nécessaire auprès des organismes publics lorsqu’ils en ont besoin (retraite, fiscalité, éducation…). Il travaille en liaison étroite avec toutes les institutions qui ont trait aux Français de l’Etranger, l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), la Caisse des Français de l’Etranger (CFE), l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE), la Direction des Français à l’étranger du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (DFAE), le Ministre délégué chargé des Français de l’Etranger, le Centre de crise, le Comité d’entraide pour les Français rapatriés (CEFR)…
Tout comme les présidents de représentation dans les commissions locales, l’UFE est présente dans les commissions nationales.

En parallèle, le Siège reçoit beaucoup de questions pratiques de non-membres auxquelles il répond et qu’il oriente. Il s’agit d’un rôle de relais et de développement de la notoriété de notre association.